Chakra racine : le survivaliste

CHAKRA RACINE

Le chakra racine est le premier des chakras. Son nom sanskrit : Muladhara signifie « racine » ou « support de racine ». Situé au niveau du coccyx, sa couleur de résonance est le rouge/brun. Porte d’entrée de l’énergie vitale (kundalini), son équilibre est indispensable, pour l’harmonie des autres chakras, qui dépendent de sa gestion de l’énergie, et aussi pour avancer sur son chemin avec un sentiment de sécurité fort.

Sécurité, stabilité, territoire intime, identité… Les domaines d’action de ce chakra sont la base de notre existence. Est ce que je me sens en sécurité ? Est-ce-que je perçois un danger (réel ou pas), et qui me déstabilise ?

Le chakra racine nous relie à notre instinct animal

Quand il est fort, le chakra racine nous ancre dans le moment présent, mais aussi dans nos valeurs et convictions. Nous savons défendre notre territoire, sans sur-mentaliser. Les vexations, petits stress du quotidien, relations toxiques ne viennent pas vampiriser notre énergie, puisque la zone refuge est bien défendue. En cas d’attaque répété, ce chakra va réagir, et se mettre en sur ou sous activité. Les réponses peuvent être brutales, un peu à la manière d’un animal qui défendrait son territoire. Quand il reste dans cet état trop longtemps, alors c’est l’hypervigilance (et l’épuisement qui va avec) qui nous guette.

Pour conserver son équilibre, il faut nourrir son sentiment de sécurité (besoins primaires et refuge), et éviter les grandes remises en question qui peuvent parfois nous faire douter de qui nous sommes au plus profond de nous-même.

Les avantages d’un chakra racine en équilibre

  • Sentiment de sécurité fort
  • Valeurs préservées
  • Pas de remise en question trop profonde
  • Vivre le moment présent (adieu le stress et les projections mentales)
  • Confiance en soi
  • Esprit bâtisseur pour de nouveaux projets, « agrandir son territoire »

Pour mieux comprendre comment un chakra racine en équilibre change la vie, il suffit d’imaginer évoluer avec une confiance absolue dans nos capacités, nos valeurs. Jamais de stress sauf quand c’est nécessaire. Pas de projections anxiogènes (qui concernent le futur) ; Une vie simple (manger boire dormir, avoir un refuge) suffit au bonheur. Les relations sociales peuvent impacter mais jamais au point de nous affaiblir. Si notre constitution mentale nous demande de bâtir, de faire des projets, le chakra racine sera un support solide et fiable.

Après une épreuve, le chakra racine est à rééquilibrer.

Parfois les changements viennent nous faire trembler sur nos positions. Que faire dans ce cas ? Ignorer le danger, l’affronter, laisser passer, accueillir ? Si un tremblement de terre venait à détruire tout ce que nous avons bâti, le plus sage est toujours de rebâtir. Après une rupture amoureuse, également, le chakra racine devra être soutenu pour repartir sur de bonnes bases. Une maladie grave exigera du chakra racine de retrouver confiance dans son corps, un accident, de reprendre la route, nécessitent toujours une remise en état du chakra racine. Cet équilibre entre la zone de confort et le changement perpétuel qui définit la nature même de la vie est un exercice (trop) délicat pour notre chakra racine.

Comment reconnaître un chakra racine suractif ?

Quand le chakra racine se met en état d’alerte, tous les compteurs sont dans le rouge. Mission : protéger le territoire, survivre. Pour protéger son territoire, il faut le barricader, et ne laisser personne entrer. Faire des provisions en cas de siège, etc… Le chakra racine suractif nous renferme sur nous-même, à la limite d’un égoïsme tapageur. Les dépenses ne doivent concerner que la survie (nourriture), et la notion de profiter de la vie est étrangère.

On peut également se sentir sur la défensive, défendre son point de vue à l’extrême (mauvaise foi incluse), avoir raison, ne penser qu’à soi, voir des challenges partout, entrer en concurrence frontale, chercher les conflits, etc…

Tout doit être calculé, minuté, y compris les projections anxiogènes. Le changement est mal vécu, voire impossible à envisager. On reste sur ses plates bandes, sans en « démordre », avec un tempérament plutôt belliqueux, ou hargneux (à l’extrême)

Tout cela a un coût énergétique puissant, car le chakra se consume littéralement pour continuer à fonctionner. Au détriment de l’état général et des autres chakras.

Un chakra sous actif, et l’impression de flotter

Quand un chakra racine fonctionne en sous régime, l’ancrage dans le présent n’est qu’un lointain souvenir. Les grandes remises en question sont fréquentes, et à force on peut se poser la question : qui suis-je au fond ? La notion de territoire n’est plus à l’ordre du jour, et, même si on peut se sentir « agressé » par des interactions sociales, on ne montre rien.

Évoluer sans zone de sécurité est très perturbant. Cela modifie la perception de l’environnement familial, professionnel et amical. Souvent, les personnes avec un chakra racine sous actif se font vampiriser, faute d’un territoire gardé !

L’impression de flotter est très souvent présente, l’impression de s’écouter parler, de s’observer, sans vraiment vivre dans son corps, et surtout dans le présent. Tout nous échappe, et les conflits sont fuis comme la peste…

L’insécurité se traduit par une anxiété diffuse, une inquiétude permanente sur des choses anodines, ou moins anodines…

Soigner son chakra racine pour lui offrir l’équilibre

Le chakra racine a besoin de stabilité pour se recentrer, sans trop s’éloigner d’une certaine forme de hauteur : les pieds sur terre et la tête dans les nuages.

La méditation est bien sûr conseillée, quelques minutes suffisent, pour approfondir son expérience d’introspection. Méditer ne nécessite pas forcément des années d’expérience… Il suffit de mettre en place des petits rituels pour « forcer » le déclenchement (bougie, encens) de s’asseoir, de fermer les yeux et d’observer le chaos de son mental sans chercher à l’arrêter. C’est ce chaos qui vous donne le bon rythme, puisqu’il faut aller à l’opposé. Pour le faire cesser, inutile de se focaliser dessus. Contentez vous de respirer les parfums de votre encens ou de votre bougie, d’observer votre respiration tranquillement, et tout ce qu’elle provoque dans le dos, dans le ventre…

Vous pouvez visualiser un grand arbre, ses racines profondes.

Si votre chakra est suractif, imaginez ouvrir un peu des clôtures de votre jardin intérieur, tout en installant un sentiment de sécurité. Si au contraire il est sous actif, imaginez clôturer joliment (pas trop haut!) votre zone refuge, comme pour marquer votre nouveau territoire de bien-être. Le chemin que vous choisissez en soignant vos chakras trouvera ici sa zone de prédilection

La lithothérapie est un allié puissant pour le chakra racine. Les pierres doivent être très énergétiques pour aller chercher ce chakra, et lui donner le la. Notre choix s’est porté sur le jaspe breschia qui est une pierre de guerrier… Mais un guerrier en équilibre : en alerte quand il le faut, et au repos quand il y a besoin.

Les intentions positives

Les intentions positives sont très importantes pour les chakras. Elles sont aussi personnelles, et doivent s’adapter à votre situation. Pour vous aiguiller, voici quelques exemples :

  • Je suis en sécurité
  • Je me sens en sécurité
  • J’installe une zone de sécurité intérieure
  • Je sais me défendre
  • Je fais confiance à mon instinct

Pour équilibrer votre chakra racine, voici ce que nous proposons :

Tous les produits de notre petite boutique ont été sélectionnés avec soin et testés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison offerte dès 39 euros
+